vendredi 3 juillet 2020
Accueil Faits divers Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie

Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie

Des chercheurs ont découvert une souche de virus de grippe porcine en Chine présentant toutes les caractéristiques capables de provoquer une future pandémie, selon une étude parue lundi dans la revue scientifique américaine PNAS.

Les virus s’appellent G4 et descendent génétiquement de la souche H1N1 à l’origine d’une pandémie en 2009: ils « possèdent tous les traits essentiels montrant une haute adaptabilité pour infecter les humains », écrivent les auteurs, des scientifiques issus d’universités chinoises et du Centre de prévention et de lutte contre les maladies chinois.

Le travail présenté est volumineux: de 2011 à 2018, 30.000 prélèvements nasaux ont été réalisés sur des porcs dans les abattoirs de 10 provinces chinoises et dans un hôpital vétérinaire, permettant d’isoler 179 virus de grippe porcine. La majorité était de la nouvelle variété, qui est devenue dominante chez les porcs depuis 2016.

Les chercheurs ont ensuite réalisé diverses expériences en laboratoire et sur des furets, des animaux très utilisés dans la recherche sur la grippe car leurs symptômes sont comparables à ceux des humains: ils ont de la fièvre, toussent et éternuent.

Ils ont observé que les virus G4 étaient plus infectieux, se répliquaient dans des cellules humaines et provoquaient chez les furets des symptômes plus graves que d’autres souches.

En outre, selon des tests in vitro, l’immunité obtenue après contact avec les virus humains de la grippe saisonnière ne protègerait pas contre le G4.

L’autre mauvaise nouvelle est que les ouvriers et personnes travaillant avec les porcs étaient relativement nombreux à avoir été infectés, 10,4%, selon des tests sanguins qui ont cherché la présence d’anticorps au virus. 4,4% de la population générale apparaissait également contaminée.

Le virus serait donc déjà passé chez les humains, rapportent les scientifiques, mais il n’y a pas de preuve qu’il peut être transmis d’humain à humain. C’est aujourd’hui leur crainte.

« Les pandémies se produisent quand des virus de grippe A avec un nouvel antigène de surface HA devient capable de se transmettre d’humain à humain », concluent les chercheurs. « L’inquiétude est que les infections d’humains par les virus G4 ne mènent à une adaptation humaine et n’augmentent le risque d’une pandémie humaine ».

Il faut urgemment, disent-ils, mettre en place une surveillance des populations travaillant au contact des porcs.

« Les travaux sont un rappel salutaire que nous courons constamment le risque de l’émergence de pathogènes zoonotiques, et que des animaux d’élevage, avec qui les humains sont plus en contact qu’avec des animaux sauvages, soient la source de virus pandémiques importants », a commenté James Wood, chef du département de médecine vétérinaire à l’université de Cambridge.

Interrogé au sujet de ce virus, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a indiqué, lors d’un point-presse régulier mardi, que la Chine « prêtait une attention particulière à son développement » et prendrait les mesures nécessaires afin de contenir sa propagation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À lire aussi

Netflix nomme une femme noire parmi les hauts responsables du groupe

La femme d'affaires afro-américaine Bozoma Saint John a été engagée par le géant du streaming Netflix pour diriger le marketing à l'international, alors que...

Attentat déclencheur du génocide: l’enquête française a été une « mascarade »

L'enquête française sur l'attentat contre l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana, épisode déclencheur du génocide de 1994 au Rwanda, a été une "véritable mascarade",...

L’Algérie attend les restes de ses premiers combattants anti-coloniaux

Colonisée pendant 132 ans par la France, l'Algérie doit récupérer vendredi les restes de 24 insurgés tués au début de l'occupation française, entreposés pendant...

Séduire virtuellement, le défi pour la mode à Paris

C'est comme passer du théâtre au cinéma, résume le couturier Maurizio Galante. Du jamais vu, la mode sera virtuelle cet été à Paris, poussant...

Au Sénégal, d’anciens mangeurs de tortues veillent désormais à leur sauvegarde

"Des plus grands mangeurs de tortues, on est devenu leurs plus grands protecteurs", s'esclaffe Abdou Karim Sall, qui est à la fois pêcheur et...

Foot: le Bayern Munich s’offre la jeunesse et l’ambition de Leroy Sané

Attendu de longue date, Leroy Sané est enfin au Bayern Munich: le talentueux ailier (24 ans) a officiellement rejoint vendredi la Bavière en provenance...

En dépit des critiques, Pékin renforce son emprise sur Hong Kong

Un dur pour encadrer Hong Kong. Malgré la pression internationale croissante, Pékin a nommé vendredi un responsable à poigne pour s'occuper de la sécurité...

Le coronavirus actuel est plus infectieux que la version originale, selon une étude

La variante du SARS-CoV-2 qui domine aujourd'hui dans le monde infecte plus facilement les cellules que celle qui est apparue à l'origine en Chine,...