Soudan: les militaires accusés de retarder le transfert du pouvoir

Publié le

Les chefs du mouvement de contestation au Soudan ont accusé mercredi le Conseil militaire de chercher à retarder le transfert du pouvoir aux civils, au lendemain de réserves exprimées par les généraux à des propositions sur une période de transition.

« La réponse du Conseil militaire va dans le sens d’une prolongation des négociations et non vers une transition » rapide, a souligné dans un communiqué l’Alliance pour la liberté et le changement (ALC), qui représente les manifestants. Les militaires avaient souligné que la Charia (loi islamique) devrait être la source de la législation et reproché à l’ALC de n’avoir pas mentionné cela dans ses propositions.

Articles similaires