L’opposition congolaise réunie à Bruxelles pour tenter de sauver l’unité

Publié le

Les opposants congolais Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Adolphe Muzito et Martin Fayulu se rencontrent ce jeudi 15 novembre à Bruxelles trois jours après le retrait de Félix Tshisekedi et de Vital Kamerhe de l’accord de Genève sur une candidature commune de l’opposition.

Après le séisme de lundi avec le retrait de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi de l’accord de Genève, il faut sauver l’union ou ce qu’il en reste. Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Adolphe Muzito devraient renouveler leur soutien à Martin Fayulu.

Ils Confirment que Martin Fayulu reste leur candidat à la présidentielle et qu’ils appelleront leurs électeurs à voter pour lui.

Vu le poids électoral de l’ancien vice-président du Congo en Equateur et celui de l’ex-gouverneur du Katanga dans les provinces du Sud-Est, ce soutien devrait redonner de l’épaisseur à Martin Fayulu. Mais tous concèdent qu’il faut élargir cette coalition. Des contacts auraient déjà été pris avec d’autres candidats à la présidentielle. Le chef du parti Congo pour la justice par exemple, Théodore Ngoy, ou encore l’indépendant Alain Daniel Shekomba.

Alors que la campagne électorale commence le 22 novembre 2018.Il urgent nécessaire pour ces opposants congolais de tenter de sauver l’unité.

Que peuvent-espérer les militants et sympathisants de l’opposition congolaise à  la sortie de cette rencontre de Bruxelles ? La rédaction de new world tv nous le dira.

 

Articles similaires