Togo : législatives et locales : l’ufc annonce sa participation

Publié le

Le parti de Gilchrist Olympio était très attendu notamment sur la participation de l’UFC à la Commission électorale, mais finalement les proches collaborateurs de l’opposant historique togolais ont annoncé ce mardi aux journalistes, d’autres couleurs : l’Union des Forces de Changement compte se présenter aux prochaines élections locales et législatives prévu pour le 16 et 20 décembre 2018.

Au centre d’une polémique sur son positionnement politique entre majorité et opposition depuis quelques semaine, les leaders de l’UFC réaffirment aujourd’hui le statut d’opposition du parti, au sein de la classe politique togolaise ainsi que leur engagement pour les reformes politiques.

Créée en 1992, quelques mois après la conférence nationale souveraine et le rétablissement du multipartisme au Togo comme une fédération de huit formations politiques, l’UFC a longtemps été la principale force de l’opposition.

A la suite d’un accord politique conclu en 2010 avec le parti au pouvoir pour une participation à un gouvernement de redressement national, l’UFC a perdu une grande partie de son électorat. Mais les échéances électorales à venir semblent constituer une opportunité pour Gilchrist Olympio et les siens de se refaire une nouvelle santé politique.

 

Articles similaires