TOGO : crise sanitaire, trêve politique ?