Les forces anti-émeute soudanaises ont tiré des gaz lacrymogènes vendredi sur des manifestants antigouvernementaux sortis dans la rue dans la capitale Khartoum et la ville jumelle de Omdourman après la prière du vendredi, ont indiqué des témoins à l’AFP.

« Liberté, paix, justice », scandaient les manifestants rassemblés dans deux secteurs de Khartoum et à Omdourman, sur la rive ouest du Nil. Les organisateurs du mouvement de contestation qui secoue le Soudan depuis trois semaines ont appelé à manifester ce vendredi et la semaine prochaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here