13.6 C
Londres
mardi, juin 22, 2021

RDC: 1.300 civils tués et plus d’un demi-million de déplacés en quelques mois

Près de 1.300 civils ont été tués et plus d’un demi-million déplacés dans divers conflits entre groupes armés et forces de sécurité en RDC en quelques mois, a alerté l’ONU vendredi, en pointant de possibles « crimes contre l’humanité ou crimes de guerre ».

Dans un communiqué, la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, a expliqué que certains des incidents impliquant des massacres et d’autres exactions et violations pourraient constituer des crimes contre l’humanité ou des crimes de guerre.

« Je suis consternée par l’augmentation des attaques brutales contre des civils innocents par des groupes armés, et par la réaction des forces militaires et de la police qui ont également commis de graves violations, y compris des meurtres et des violences sexuelles », déclaré Mme Bachelet, citée dans le communiqué.

« Ce ne sont pas seulement des actes répréhensibles, mais ils brisent aussi la confiance entre les populations et les autorités civiles et militaires », a-t-elle ajouté.

Selon le communiqué, le nombre de victimes a fortement augmenté ces dernières semaines alors que les conflits dans trois provinces de l’est du pays – Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu – se sont propagés, « avec des répercussions désastreuses sur la population civile ».

Des groupes armés ont commis des « atrocités et des massacres, et les forces de sécurité ont également été responsables de graves violations des droits de l’Homme dans ces provinces ainsi que dans d’autres parties du pays », explique le texte.

Ces violences ont jeté des centaines de milliers de personnes sur les routes.

Plus de 400.000 personnes ont été déplacées dans le Nord-Kivu depuis septembre, tandis que 110.000 autres, pour la plupart des femmes et des enfants, ont été déplacées par la violence dans le Sud-Kivu entre janvier et fin mai, a détaillé à l’AFP une porte-parole du Haut-Commissariat, Marta Hurtado.

Dans le Sud-Kivu, les mouvements de population ont fortement augmenté à partir du mois de mars, a-t-elle détaillé.

Partager l'article

Vous aimerez aussi :

Japon: une statue de calmar géant érigée avec une subvention Covid

Une localité reculée de pêcheurs au Japon a utilisé des aides de...

Incendie mortel d’un studio d’animation au Japon: l’auteur présumé inculpé

L'auteur présumé de l'incendie criminel d'un studio d'animation en juillet 2019 à...

Incendie dans une maison de retraite en Russie: 11 morts (enquêteurs)

Onze personnes ont été tuées dans un incendie survenu dans la nuit...

Adolf Hitler est noir, et élu en Namibie

Beaucoup de Namibiens portent des noms d'origine allemande, l'ancienne puissance coloniale. Mais...

Nigeria: 6 femmes et 4 nouveaux-nés libérés d’une « usine à bébé »

La police nigériane a libéré mardi 10 personnes, dont 4 nouveaux-nés, d'une...

De la viande artificielle autorisée à la vente à Singapour, une première mondiale

De la viande artificielle de poulet va pouvoir être proposée prochainement dans...

Au Togo, un « Loft » permet à de jeunes scénaristes africains de se former

Dans une villa au vaste jardin luxuriant sur les rives du lac Togo, dix...

Afrique du Sud: l’ANC suspend un de ses dirigeants pour corruption

L'ANC, parti historique au pouvoir en Afrique du Sud, a suspendu son secrétaire général...

RDC: destitution controversée du gouverneur Zoé Kabila, frère de l’ex-chef de l’Etat

Le gouverneur de la province du Tanganyika, dans le Sud-Est de la République démocratique...

C1: deux ans après, la riche Angleterre domine à nouveau l’Europe du foot

Deux saisons après la victoire de Liverpool contre Tottenham, l'Angleterre accapare à nouveau la...

Japon: une statue de calmar géant érigée avec une subvention Covid

Une localité reculée de pêcheurs au Japon a utilisé des aides de l'Etat liées...