Pays-Bas: intronisé sélectionneur, Koeman sera « très différent » de Van Gaal

Ronald Koeman, successeur de Louis van Gaal au poste de sélectionneur des Pays-Bas depuis le 1er janvier, a expliqué lundi en conférence de presse à Zeist (centre) qu’il serait un coach « très différent » de son prédécesseur sur le plan tactique.

« L’idée est de revenir à l’ancien système, avec quatre défenseurs et non plus cinq (comme lors du Mondial au Qatar) », a expliqué l’entraîneur de 59 ans qui travaillera « avec (ses) propres idées et expériences » et a signé un contrat courant jusqu’au Mondial-2026 aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique.

Koeman n’a pas jugé « nécessaire » d’avoir une discussion avec Van Gaal au moment de prendre ses fonctions.

« J’ai parlé à quelques joueurs, notamment du système à mettre en place. Leur avis est important ».

« Il (Van Gaal) est resté invaincu durant les vingt matches à son poste. Ce serait formidable que je puisse le faire aussi mais je veux le faire différemment », a ajouté le nouveau sélectionneur. « Durant le Mondial, il y eu pas mal de moments où je me suis dit +Ca doit changer !+ ».

Durant son mandat qui avait pris fin au terme du Mondial, Van Gaal n’a perdu aucun match de plein jeu, les Pays-Bas n’ayant été éliminés qu’au terme d’une séance de tirs au but en quart de finale de la Coupe du Monde 2022, face à l’Argentine.

Le défi est donc de taille pour Koeman qui effectue son deuxième passage à la tête des Oranje, avec l’objectif de remporter un prix « la Ligue des nations (les Néerlandais sont qualifiés pour le Final-4 avec l’Espagne, l’Italie et la Croatie) ou un grand tournoi », l’Euro-2024 en Allemagne ou le Mondial-2026.

Pour y parvenir, il sera assisté par son frère Erwin qui, en dehors de sa carrière en clubs, a été sélectionneur de la Hongrie (2008-2012) et d’Oman (2019).

« A qui pourrais-je faire plus confiance qu’à mon frère qui a les même idées footballistiques que moi mais un caractère bien différent », a dit Ronald.

Ce dernier avait déjà occupé le poste de sélectionneur entre 2018 et 2020, atteignant la finale de la Ligue des nations et qualifiant son équipe pour l’Euro-2020. Il n’avait pourtant pas dirigé les Pays-Bas durant ce tournoi, préférant rejoindre le FC Barcelone.

Les Pays-Bas seront le premier adversaire de la France en qualifications pour l’Euro-2024, le 24 mars prochain à Paris.

« J’ai forcément regardé avec un oeil particulier les matches de la France durant le Mondial. Avec la conviction qu’il faudra les affronter avec une défense à quatre », a expliqué Koeman dont la carrière de coach est passée par Vitesse Arnhem, l’Ajax Amsterdam, Benfica, le PSV, Valence, AZ Alkmaar, Feyenoord, Southampton et Everton.

Articles similaires