Golden State est venu à bout de Dallas 119 à 114 dimanche grâce à son meneur-vedette Stephen Curry qui a marqué 48 points et inscrit onze paniers à trois points.

Le prodige slovène de Dallas Luka Doncic a fait douter les double champions en titre jusqu’au bout avec ses 26 points, mais le « rookie » n’a rien pu faire dans le final face à l’expérience et le sang-froid de Curry.

Dans un match où les deux équipes sont restées dos à dos pendant les quatre périodes, sans pouvoir prendre plus de six points d’avance pour les Warriors, Curry a fait la différence dans le « money time ».

Deux jours après être devenu le troisième meilleur marqueur de paniers à trois points de l’histoire, le triple champion NBA a encore fait des dégâts avec son adresse derrière l’arc (11 sur 19).

Kevin Durant a certes marqué 28 points, Klay Thompson en a ajouté 16 de plus, mais cette 29e victoire en 43 matches est l’oeuvre de Curry qui a marqué les sept derniers points de son équipe et laissé Dallas muet.

Golden State reste 2e de la conférence Ouest, mais pourrait repasser en tête en cas de faux pas du leader, Denver (28 v-13 d), qui accueille Portland dimanche.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here