Incendies en Californie : les recherches continuent dans les ruines de Paradise

Publié le

Cinquante corps sans vie, dont 48 ont péri dans le feu « Camp Fire » au nord de Sacramento, c’est le dernier bilan qu’on peut retenir des incendies en Californie qui continuent par ailleurs de ravager l’Etat. Le feu n’est contenu qu’à 35% par les pompiers.

Le feu « Camp Fire » n’est toujours pas maitrisé. Plus de 5 000 pompiers sont mobilisés pour éteindre ce gigantesque incendie déjà classé comme le plus destructeur et le plus meurtrier de l’histoire de la Californie. 52 000 hectares et presque 10 000 structures et habitations sont partis en fumée.

Une épaisse fumée blanche recouvre toujours une zone de 300 km au sud jusqu’à San Francisco, où une alerte rouge sur la qualité de l’air est toujours en vigueur.

En revanche, la situation devient un peu plus au sud sur le front du « Woolsey Fire » qui menaçait Malibu près de Los Angeles. Certains des 250 000 habitants évacués ont été autorisés à regagner leurs domiciles.

Deux morgues ont été installées à Paradise avec des moyens d’analyses ADN mais l’état de ces victimes, souvent réduites à des fragments d’os par le brasier, rend leur identification très difficile.

Articles similaires