Deux Allemands soupçonnés d’avoir voulu rejoindre une branche du groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont été arrêtés en Egypte et l’un d’eux a déjà été renvoyé en Allemagne, ont indiqué vendredi des sources de sécurité égyptiennes.

L’Allemand renvoyé est âgé de 24 ans et avait été arrêté à l’aéroport du Caire en décembre, selon les mêmes sources.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a confirmé vendredi qu’un ressortissant allemand, identifié comme Mahmud A., et originaire de la ville de Goettingen (centre), était « retourné en Allemagne hier (jeudi) soir ».

Les autorités égyptiennes ont décidé de le renvoyer après qu’il a accepté de renoncer à sa nationalité égyptienne (pour ne garder que l’allemande) et en constatant qu’il n’avait pas commis de crime sur le sol égyptien, selon les sources locales.

Un autre Allemand, âgé lui de 18 ans, a été arrêté à son arrivée à l’aéroport de Louxor dans le sud du pays, selon ces sources de sécurité égyptiennes.

Les autorités allemandes s’étaient inquiétées récemment de la disparition de ces deux ressortissants.

Des cartes du Nord-Sinaï, région où la branche égyptienne de l’EI est active, ont été trouvées en possession du jeune homme de 18 ans et il voulait, selon les sources de sécurité égyptiennes, rejoindre les jihadistes là-bas.

Les procédures sont toujours en cours vendredi pour son renvoi vers l’Allemagne, selon les mêmes sources.

L’ambassade d’Allemagne au Caire a également reçu confirmation que ce jeune Allemand, identifié comme Issa E., était détenu par les autorités égyptiennes.

Les ministères allemands des Affaires étrangères et de l’Intérieur ont déclaré qu’ils ne pouvaient fournir aucune information sur les liens supposés des deux ressortissants avec le groupe EI, ni sur une éventuelle enquête en Allemagne.

Le jeune de 18 ans est un lycéen originaire de Giessen (centre) en Allemagne. Il avait pris l’avion à Francfort destination de Louxor à la mi-décembre pour rendre visite à son grand-père au Caire, selon des médias allemands, mais il n’est jamais arrivé dans la capitale.

Le second plus âgé avait lui disparu depuis le 27 décembre, date de son arrivée en Egypte en provenance d’Allemagne. Il n’avait plus donné signe de vie depuis un contrôle d’identité dans un aéroport.

L’Egypte affronte des mouvements extrémistes, dont l’EI, en particulier depuis la destitution par l’armée du président islamiste démocratiquement élu Mohamed Morsi en 2013, suivie d’une répression contre les partisans de l’ancien chef de l’Etat.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here