Liverpool, vainqueur à Burnley (3-1) a tenu le rythme imposé par Manchester City, tandis que José Mourinho et Manchester United ont limité la casse contre Arsenal (2-2), mercredi lors de la 15e journée de Premier League.

Chelsea s’est de son côté incliné à Wolverhampton (2-1), alors que Tottenham s’est relancé en enfonçant Southampton (3-1).

Au classement, les « Reds » (39 pts) reviennent à deux points des « Citizens » (41 pts). Derrière, Tottenham remonte à la troisième place (33 pts) et double Chelsea (4e) et Arsenal (5e), tous deux à 31 points. Les « Red Devils », eux, végètent au huitième rang (23 pts), à huit longueurs des places qualificatives pour la Ligue des champions.

Au vu de la forme du moment, il s’agissait pour José Mourinho de ne pas couler à Old Trafford. Sans Pogba ou Lukaku au coup d’envoi, un message fort du Portugais à ses deux plus grosses signatures, les Mancuniens ont multiplié les erreurs et les approximations mais ont tout de même accroché des Londoniens, pas aussi flamboyants que dans le derby contre Tottenham dimanche (4-2).

Reste que Mourinho n’a désormais plus goûté à la victoire depuis quatre journées championnat (trois nuls, une défaite contre Manchester City). Pour Unai Emery, c’est le vingtième match consécutif sans défaite.

Entre accrochages avec ses propres hommes et résultats en dents de scie, « The Special One » semble avoir perdu la recette… et peut-être une partie de son vestiaire.

A l’issue du match, le Portugais s’est tout de même dit « heureux de la détermination et du courage » de son équipe. Tout en louant l’attitude de ses joueurs, il en a profité pour laisser entendre qu’il ne disposait toujours pas de la qualité dont il a besoin pour gagner.

« C’est un signe positif, mais il y a des choses que je ne peux pas obtenir d’eux et je ne peux pas en dire beaucoup plus que ça », a-t-il réagi sur BT Sport.

Arsenal a ouvert la marque sur un corner, suite à une tête smashée de Mustafi (26), dont De Gea a mal évalué le rebond.

Mais un coup franc de Rojo, repoussé par Leno, a fini par trouver Martial pour une égalisation à bout portant (30).

– Martial et Lacazette buteurs, Pogba sur le banc –

Si Lacazette a  bien réussi à mettre les siens devants grâce un ballon récupéré haut par Mkhitaryan (68), les « Red Devils » ont immédiatement égalisé sur le coup d’envoi, grâce à une incompréhension entre Leno et sa défense, profitant à Lingard (69).

Pogba est bien entré à la 75e minute, tout comme Lukaku à la place d’un Martial touché à la jambe droite sur un contact à la 64e, mais les « Gunners » ont largement dominé la fin de match. Mkhitaryan s’est même vu refuser un but dans le temps additionnel pour un hors jeu.

Sans le « Fab Three » Salah-Firmino-Mané au coup d’envoi, remplacé par un trio Shaqiri-Sturridge-Origi, Liverpool s’en est sorti sans trop de problème mais sans briller contre Burnley (3-1). Si les « Clarets » ont ouvert le score par Cork (54), Milner a égalisé (62), avant que Firmino ne donne l’avantage aux « Reds » sur son premier ballon du match (69). Shaqiri a alourdi le score en fin de match.

Chelsea a calé. Après un excellent début de saison, les « Blues » accusent le coup avec une deuxième défaite en trois journées. Sans le métronome Jorginho, et avec toujours un Kanté dans un rôle avancé, Maurizio Sarri et ses hommes se sont inclinés à Wolverhampton (2-1). L’ambitieux promu se relance un peu avec ce succès, son premier depuis début octobre, après cinq défaites et un match nul.

Les Spurs n’ont pas tremblé, eux, face au mal classé Southampton (3-1). Grâce à des buts de Kane, Lucas et Son, ils ont rebondi de la meilleure des façons après leur humiliation dans le derby contre Arsenal dimanche (4-2). Pour les « Saints », le chemin de croix continue, avant que leur nouvel entraîneur Ralph Hasenhüttl n’entre en fonction en fin de semaine.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here